image Un business plan peut-il être simplifié ?

Un business plan peut-il être simplifié ?

Vous n'avez aucune notion de gestion d'entreprise. Pourtant, vous souhaitez réaliser un business plan vendeur pour convaincre vos partenaires ? Le business plan simplifié est adapté pour ce cas. Comment peut-on le réaliser ?


Qu'est-ce qu'un business plan simplifié ?

Le business plan ou plan d'affaires est un document qui contient toutes les grandes lignes d'un projet : les objectifs, stratégies, études de marché et états financiers. C'est un document de référence pour piloter l'ensemble des actions à entamer lors d'une création d'entreprises, une reprise d'affaires ou une adjonction d'activité.


Le business plan simplifié est la version la mieux adaptée aux très petites structures comme les pizzerias ou les cafés. À la différence du plan complet, il contient uniquement les rubriques clés telles que le résumé du plan de financement, les chiffres d'affaires prévisionnelles ou l'executive summary. Néanmoins, il a vocation à convaincre les partenaires.


Que contient un business plan simplifié ?

Le business plan résume les points clés du projet :

•   L'offre de l'entreprise : une partie technique qui résume les produits et les services de l'entreprise, leur fonctionnement, leur prix et leur différenciation.

•   L'étude de marché et l'étude environnementale : une rubrique qui cite la dimension du marché et sa localisation géoéconomique ; la clientèle cible et son profil ; et les concurrents (avec leur point fort et point faible)

•   Les objectifs à cout et à moyen terme du projet : un bref chapitre sur le chiffre d'affaires prévisionnel du marché (appuyé par des hypothèses) ; le seuil de rentabilité de l'activité, les parts de marchés éventuelles et le calendrier d'exploitation.

•   Les besoins financiers du projet : la partie qui contient le tableau de financement, le compte de résultat sur 3 ans, et le plan de trésorerie mensuel.


Dans quel cas choisir un business plan simplifié ?

Le business plan simplifié est adapté aux :

•   Microstructures : les entreprises individuelles et les projets utilisant 5 employés tout au plus. Toutefois, un business plan complet s'impose si le projet prévoit une évolution d'effectif du personnel.

•   Activités éphémères : les projets qui s'étalent sur 2 ou 3 ans au maximum. En exemple, les projets de création d'infrastructures issus d'un appel d'offre.

•   Projets d'adjonction de branche d'activités occasionnelles : pour assurer les demandes qui se créent lors des hautes saisons par exemple.

•   Entreprises qui prévoient un changement d'activité radical au bout de quelques années. Certaines stratégies de développement d'entreprises autorisent le changement de domaine d'activité pour les filières en phase de déclin.


Quel investisseur accepte un business plan simplifié ?

Les business plan simplifiés sont admis auprès des établissements financiers comme le Crédit Agricole ou le CIC. Ils sont aussi recevables par les investisseurs privés qui offrent des accompagnements non intrusifs. En 2015, Gula, le site français d'abonnement aux collations bio a bénéficié des aides d'Iron Group à travers Iron Capital, la filiale d'investissement aux PME du groupe. Iron Group dont vous comprendrez l'importance de cet acteur poru les startups via ce site : http://www.economiematin.fr/news-iron-group-fait-decoller-les-start-up a également accordé son soutien à l'application mobile de rencontre Swish qui est devenu un projet à succès en France. Découvrez-en plus sur ce groupe en allant sur ce site http://www.business-and-co.com/success-stories/iron-group-multi-service-entreprises/.


Vous trouverez également toutes les valeurs et chiffres clés d'Iron Group sur leur site.

L'État ainsi que les organismes de subvention acceptent rarement les business plan simplifiés tout comme les crownfunding. Si votre projet a une forte potentialité, s'il est fondé sur une opportunité d'affaire éphémère, n'hésitez pas à l'éditer en version simplifiée.